Jennifer Allora & Guillermo Calzadilla

& Etcetera

  • 1
  • +
34,00€
Remove

Galerie Chantal Crousel

Chantal Crousel fonde la galerie d’art éponyme en 1980 à Paris — aujourd’hui dirigée par son fils, Niklas Svennung — avec l’intention de rendre compte des mutations de la création contemporaine internationale en France et dans le monde. Elle-même d’origine belge, elle fait le choix de représenter des artistes de différentes nationalités qui, à travers une grande variété de médiums, participent à l’élaboration d’un langage universel.


Les prémices (1970 — 1980)

C’est au détour de l’avenue Louise à Bruxelles en 1972 que naît l’idée de faire de la transmission de l’émerveillement ressenti devant une œuvre d’art un métier. Admirant un dessin encadré dans la vitrine de ce qui s’avère être une galerie d’art et convaincue par la personne qu’elle y rencontre d’en faire l’acquisition, Chantal Crousel achète sa première œuvre, signée de Man Ray, alors qu’elle exerce toujours comme secrétaire de direction pour une société de chariots élévateurs. C’est cette même année également que Chantal Crousel emménage à Paris et décide de se consacrer pleinement à l’étude de l’art en rédigeant une thèse sur le mouvement CoBrA et Christian Dotremont, dont la série photographique des « logoneiges » est le sujet de l’une des premières expositions qu’elle présente. Avec Jacques Blazy, spécialiste de l’art premier et précolombien, elle fonde La Dérive à la fin de leurs études respectives en 1976, une première galerie qui s’attache déjà à l’élaboration d’un dialogue entre des expressions artistiques d’origines diverses : l’art premier et l’art contemporain.


Les premières années (1980 — 2000)

Sensible à l’émergence de mouvements artistiques européens et américains inédits à la fin des années 1970, tels que La Nouvelle Sculpture en Angleterre, les Neue Wilde en Allemagne ou la Transavanguardia en Italie, Chantal Crousel s’entoure de cette nouvelle génération d’artistes pour élaborer la ligne artistique de la nouvelle galerie qu’elle crée rue Quicampoix à Paris. La galerie introduit alors des artistes tels que Tony Cragg, Bruce McLean, Alighiero Boetti, Gilbert & George, Georg Dokoupil, mais aussi Jenny Holzer, Barbara Kruger, Richard Prince, Troy Brauntuch, Cindy Sherman ou Robert Filliou, souvent pour la première fois en France.  Cette période est également marquée par deux partenariats successifs, avec Ghislaine Hussenot d’abord, de 1983 à 1987, puis avec Ninon Robelin, de 1987 à 1993. Dans les années 1990, à nouveau seule à la direction de la galerie, Chantal Crousel réalisera la première exposition de Gabriel Orozco, Mona Hatoum, Absalon, Melik Ohanian ou Rirkrit Tiravanija, avant d’être rejointe, en 2000, par son fils Niklas Svennung.


Les années contemporaines (2000 à aujourd'hui)

Installée rue Charlot depuis 2005, la galerie perpétue un dialogue artistique, à la fois poétique et conscient, en représentant trente-trois artistes internationaux, jeunes ou établis, qui, pour la plupart, questionnent l’espace social en employant des formes inédites au service d’idées novatrices.
 
Souvent à la croisée de plusieurs médiums, tels la peinture, la photographie, la sculpture, l’installation, le film ou la musique, ces artistes travaillent à partir de leur environnement immédiat ou tél que reflété par les médias (Abraham Cruzvillegas, Jean-Luc Moulène, Reena Spaulings, Wolfgang Tillmans, Haegue Yang…), questionnent la représentation et le statut des images (Roberto Cuoghi, Michael Krebber, Moshe Ninio, Wade Guyton, Seth Price, Clément Rodzielski, Willem De Rooij, Sean Snyder, Haegue Yang, Pierre Huyghe …) et se confrontent à l’espace sociétal (Thomas Hirschhorn, Fabrice Gygi, Oscar Tuazon … ), au langage (David Douard, Glenn Ligon, Hassan Khan, Heimo Zobernig, Rirkrit Tiravanija …), ou aux héritages historiques, culturels et biographiques (Jennifer Allora & Guillermo Calzadilla, Fikret Atay, Tarek Atoui, Mona Hatoum, Melik Ohanian, Gabriel Orozco, Danh Võ, Wang Bing…).

La plupart d’entre eux sont présents dans les collections publiques et privées importantes, en France et à l’étranger, et participent aux grandes manifestations artistiques internationales.

La galerie les représente également à l’occasion d’une sélection de foires dans le monde : Art Basel Bâle, Miami Beach et Hong Kong ; FIAC, Paris ; ART021 et Westbund, Shanghai ; ARCO, Madrid ; Frieze, Londres.