Jennifer Allora & Guillermo Calzadilla

& Etcetera

  • 1
  • +
34,00€
Remove

Jean-Luc Moulène

La Vigie (extraits), Paris, 2004-2011 / Plant, Paris, 2002 / Contre-ciel, Paris, été 2005 / La victoire de Bercy, Paris, mai 2007 / Stomac, San Rafael-Tlaquepaque, 2018

18 avril — 18 mai 2019

La Vigie

En 2004, Jean-Luc Moulène remarque un pied de Paulownia poussant à Paris, rue de Bercy, dans une fissure de bitume près du Ministère de l’Économie et des Finances. L’expérience commence le 26 novembre 2004 et prend fin en décembre 2010.

La série comprend 299 photographies, en couleur et en noir et blanc. La ligne supérieure décrit chronologiquement l’évolution de la plante au fil des saisons et du plan Vigipirate. Lorsque ce dernier est renforcé, les barrières de police occupent le trottoir et protègent la plante qui, à son tour, se renforce. Quand le niveau d’alerte baisse, la plante n’a plus de protection et devient la proie des services techniques d’entretien de la ville. La ligne inférieure montre sous un autre angle les environs du ministère de l’Économie où la plante grandit. Ces photographies offrent un autre regard sur l’environnement de la plante. C’est un contrechamp, sans chronologie.

La Vigie révèle un paysage en constante évolution, y compris les preuves physiques de la vigilance antiterroriste, et démontre l’intérêt de Moulène pour la politique et les stratégies de résistance. Elle reflète également le rôle important que joue la photographie dans la pratique de l’artiste et étend ses recherches sur la classification, la production et la circulation des images et des objets.

Trois séquences, extraites de la série, sont présentées à la Galerie Chantal Crousel.


Contre-Ciel

Contre-ciel est une sculpture réalisée à l’aide de planches de récupération recouvertes de peinture pour tableau noir. Tous les trous, percés en surface, sont placés sur une spirale de départ. À chaque distance, l’artiste varie la taille du trou, du petit vers le grand, du grand vers le petit, de façon à ce que cette spirale ait un mouvement oscillatoire.

Par cette œuvre, Jean-Luc Moulène attire le ciel au sol.

 

Le titre de l’œuvre, Contre-ciel, est quant à lui une référence à l’ouvrage « Le Contre-Ciel » (1936) de René Daumal, l’un des « Phrères simplistes » et fondateur de la revue Le Grand Jeu*.
 

*Apparu dans l’ombre du surréalisme, Le Grand Jeu est né des expériences d’un groupe de jeunes rémois dont faisaient partie Roger Gilbert-Lecomte, René Daumal et Roger Vailland. Dès le premier numéro de la revue (1928) tous les membres contresignent un avant-propos affirmant : « ... nous ne formons pas un groupe littéraire, mais une union d’hommes liés à la même recherche [...] art, littérature ne sont pour nous que des moyens. »


Stomac

La trogne est un arbre taillé périodiquement à la même hauteur. Ce n'est pas l'essence de l'arbre qui fait la trogne mais sa coupe régulière. Au fil des recépages, la formation des bourrelets génère des replis et des boursouflures qui donnent aux trognes cette allure particulière.
Stomac a été produite au Mexique et fait partie d’un ensemble de sculptures conçues sur le même principe : l’artiste trouve et découpe une trogne d’arbre dans la campagne mexicaine. Choisie pour son aspect anthropomorphique, elle est ensuite moulée et réalisée en céramique dans les ateliers Suro près de Guadalajara. Cette « hallucination » est néanmoins dénuée de tout réalisme par l’utilisation même du matériau.


La Victoire de Bercy

Cette sculpture, datant de 2007, est une référence directe aux jouets faits-main et bricolés pour les enfants. Réalisée en contre-plaqué de récupération, Jean-Luc Moulène lui a ajouté un signe de luxe, une figure de proue comme celles qui ornent les voitures de grandes marques. Ici, le doigt de l’artiste en laiton appelle le spectateur d’un geste. Le titre est une allusion au quartier parisien de l’artiste : Bercy, et à l’emblème de Rolls-Royce, rappelant la Victoire de Samothrace.


Plant

Plant présente un ensemble de 31 diapositives. Prémices de La Vigie, ces prises de vue sur plusieurs mois nous montrent l’évolution d’une plante, poussant sauvagement à l’entrée d’un parking et repérée par l’artiste non loin de son domicile.

plus

Sélection de vues

Autres expositions

Toutes nos expositions

Exposition de groupe

ReCycle

10 mars — 21 avril 2018


Jean-Luc Moulène

Ce fut une belle journée.

26 novembre 2016 — 11 février 2017

Voir plus