Jennifer Allora & Guillermo Calzadilla

& Etcetera

  • 1
  • +
34,00€
Remove

Abraham Cruzvillegas

The Ballad of Etc.

The Arts Club of Chicago, Etats-Unis
12 septembre — 21 décembre 2019

Atelier de Saint Phalle (détail). Photo : Haru Heshiki

Rassemblant des matériaux provenant de Chicago et de Michoacán, la ville d'origine de ses ancêtres à l'ouest du Mexique, l'artiste Abraham Cruzvillegas médite sur la nature de l'enracinement et de la dérive dans The Ballad of Etc. Fabriquées sur place, les constructions font appel à la technique traditionnelle de laque mexicaine — connue sous le nom de "maque" — pour produire de nouvelles images juxtaposées avec des matériaux trouvés et des produits fabriqués par des ouvriers qualifiés de Chicago : le béton, la pierre de taille et la menuiserie. Les assemblages sont élaborés à partir d’esquisses conceptuelles dessinées par l’artiste avec des motifs récurrents tels que les cercles croisés d’un diagramme de Venn ou des polyèdres linéaires, formes qui suggèrent une série de structures sociales possibles. Les liens migratoires entre la classe ouvrière de Chicago et les peuples autochtones du Mexique reflètent la nature contingente des fabrications de Cruzvillegas — chacune suppose des configurations temporaires qui peuvent être démantelées facilement et ensuite rassemblées à volonté. De la même manière qu'avec les autoconstruccións (ou auto-constructions) pour lesquelles Cruzvillegas est connu, cette exposition considère le refuge et la maison en questionnant la valeur des ressources recyclées. Comme l'explique Cruzvillegas, "ces [éléments] constituent une belle et problématique discussion esthétique sur les frontières, l'intolérance et la scission de la société".

Plus d'informations

 

Plus d'actualités

Toutes les actualités