Abraham Cruzvillegas

Né en 1968 à Mexico, Mexico.
Lives and works in Paris, France.
 

Abraham Cruzvillegas vit et travaille à Paris où il enseigne la sculpture à l'Ecole des Beaux-Arts depuis trois ans.
Son œuvre, qu’elle soit performative, sculpturale ou picturale, est l'expression même de la réalité humaine : instable, brute, imprévisible mais aussi puissante, évolutive et énergique.
Un principe fondamental dans le travail d’Abraham Cruzvillegas est l'idée de l'Autoconstrucción, inspiré de ses expériences de vie dans le quartier Ajusco de Mexico où il a grandi. Il créé, à travers des pratiques de recyclage et d'adaptation de matériaux à des fins non conventionnelles, des œuvres qui tiennent aussi métaphoriquement de processus par lesquels nous construisons nos identités.

« J'essaie de me débarrasser de moi-même et de mes propres expériences, qui je suis, qui je pense être et d'où je viens. Autoconstrucción concerne les personnes, les communautés qui construisent ensemble, partagent, échangent. C'est une question de convivialité. Il s'agit d'être avec les communautés locales et d'apprendre de la population locale. » Abraham Cruzvillegas (extrait de « Go ahead, touch the art at Abraham Cruzvillegas’s Aspen Art Museum show » par Andrew Travers dans The Aspen Times, 24 octobre 2019)

Abraham Cruzvillegas intègre toujours des éléments de vie dans son travail, qu'il s'agisse d’une performance musicale (The Water Trilogy, Galerie Chantal Crousel, Paris ; Fondation d’Entreprise Hermès, Tokyo ; Museum Boijmans Van Beuningen, Rotterdam, 2017), d'une danse exécutée au-dessus d’une installation (Carré d'Art, Nîmes, 2016), de bulbes de plantes qui pourrissent ou germent lors d’une exposition (Galerie Chantal Crousel, Paris, 2010), de blocs de terre dans lesquelles diverses plantes commencent à pousser (Tate Modern, Londres, 2015).

Abraham Cruzvillegas a étudié la pédagogie à l'Universidad Nacional Autónoma de México à Mexico tout en assistant Gabriel Orozco. Il a été le cinquième lauréat du Prix Yanghyun, a reçu le Prix Altadis d'arts plastiques et obtient le Hyundai Commission en 2015.
Son travail a été présenté dans les plus grands musées et institutions dans le monde, comme le Aspen Art Museum, Etats-Unis (2019); The Kitchen, New York, Etats-Unis (2018), la Kunsthaus Zurich, Suisse (2018), le Museo Jumex (2014), le Walker Art Center, Minneapolis, Etats-Unis (2013) ou encore Modern Art Oxford, UK (2011). Son travail a été présenté dans d'importantes biennales, dont la Sharjah Biennal 12 (2015), la Documenta 13 (2012), la 50ème Biennale de Venise (2003) et la 9ème Biennale de Gwangju (2012).

Ses œuvres sont dans les collections de nombreuses institutions, parmi lesquelles la Kunsthaus de Zürich (Suisse), le Centre Pompidou à Paris (France), le Carré d'art à Nîmes (France), le MUZEUM, Museum of modern Art à Varsovie (Pologne), The Jewish Museum, New York (Etats-Unis), le MoMa, New York (Etats-Unis), le Museum of Contemporary Art Chicago (Etats-Unis), le Museo Jumex à Mexico ou encore le Centre national des arts plastiques (France).

 



 

Sélection d'œuvres

Nos expositions

Personnelles Collectives Toutes nos expositions

Exposition de groupe

ReCycle

10 mars — 21 avril 2018

Voir plus

Actualités liées

Toutes les actualités
Voir plus

Articles liés

Tous les articles

Envoyer
Annuler