Dominique Gonzalez-Foerster

Née en 1965 à Strasbourg, France.
Vit et travaille à Paris et Rio de Janeiro.

« Chaque fois qu’iel s’exposera, DGF brouillera les pistes. Iel restera à la fois artiste, auteurice, lecteurice, pop idol, cinéaste, architecte, décorateurice et souvent rien de tout ça, iel fera des shows, des arrangements, des performances, des installations, des attractions, des films, des opéras, du design, de la SF, de la musique voire même rien de tout ça, iel pourra s’intéresser aux géographies et aux rêves, à ce qui vient, à ce qui vit, aux objets, aux marges ou aux récits quand ça ne sera pas rien de tout ça, iel sera un homme ou une femme et parfois rien de tout ça, iel ressemblera à une fiction, un fantôme, un avatar ou un complot pour ne pas dire rien de tout ça. Réduire cette communauté à une notice serait une trahison ou un mensonge. Je ne déclinerai pas son identité : ce n’est pas pour ça que sont faits les personnages.(...) DGF sera étendu·e en plein soleil sur la modélisation informatique d’un territoire souple ; une lagune, un parc ou un volcan, difficile à dire. Il fera chaud et une voix logicielle annoncera l’échec d’une conférence pour le climat. Cet espace mutant grouillera de mille espèces plus qu’humaines aux énergies contagieuses. La lumière du jour brûlera un à un les pixels de l’écran HD comme un acide. Évadé·e de l’algorithme, DGF retroussera ses manches en viscose pour inventer sa propre technologie en écrivant des signes entremêlés sur ce sol malléable. Les mots et les symboles auront l’air de prédictions ou d’archives, de mythes ou de spéculations aussitôt déformés, tordus et bientôt illisibles à l’image. L’ambiance sera troublée et cadre se mettra à tressaillir, puis doucement, sous l’effet caniculaire, tout commencera à fondre. Floor is Lava. Fractale, hybride et mystérieuse, la présence suscitera l’incertitude, attisera les sensations. Avant que le signal ne s’interrompe, au moment de devenir absolument liquide, DGF plantera l’index dans le sol pour y inscrire trois lettres » — Théo Casciani (2021).

Le texte complet de Théo Casciani duquel sont extraites les citations est disponible ici.

_

Dominique Gonzalez-Foerster est lauréate du Prix Marcel Duchamp en 2002 et reçoit également le Prix Mies van der Rohe en 1996-1997.

En 2021, Secession, Vienne lui consacrera une exposition personnelle, tout comme la Sepentine de Londres en 2022.

L’œuvre de Dominique Gonzalez-Foerster a notamment fait l’objet d’expositions personnelles à l’Academy of Media Arts Cologne, Cologne (2019) ; Museum of Art, Architecture and Technology, Lisbonne (2016) ; Musée National d'Art Moderne, Centre Georges Pompidou, Paris (2015) ; Museum of Modern Art, Rio de Janeiro (2015) ; Nacional Centro De Arte Reina Sofia, Palacio De Cristal, Madrid (2014) ; Stedelijk Museum, Amsterdam (2013) ; Kunsthalle Zürich (2012) ; Tate Modern, Londres (2010) ; Dia Art Foundation, New York (2009) ; Musée d'Art Moderne de Paris (2007) ; deSingel International Arts Centre, Antwerp (2004) ; Museum Boijmans Van Beuningen, Rotterdam (2003) ; CAC Contemporary Arts Center, Cincinnati (2001) ; Le Consortium, Dijon (2001) ; mamco, Genève (2000) ; Malmö (1996), entre autres.

De nombreuses institutions ont également présenté son travail dans le cadre d'expositions de groupe au Museum of Art and Design, Miami (2019) ; Museum of Contemporary Art, Toronto (2019) ; La Biennale de Venise (2019) ; Witte de With, Rotterdam (2018) ; Foundation Louis Vuitton, Paris (2018) ; Red Brick Art Museum, Pékin (2017) ; Nouveau Musée National de Monaco – Villa Sauber (2017) ; Whitney Museum, New York (2016) ; Villa Empain – Boghossian Foundation (2016) ; Barbican Centre, London (2016) ; Kyoto International Festival of contemporary Culture (2015) ; National Museum of Modern and Contemporary Art, Séoul (2014) ; Solomon R. Guggenheim Museum, New York (2014) ; Pavillon Suisse, Biennale d’Architecture de Venise (2014) ; MAM, Museu De Arte Moderna, Sao Paulo (2013) ; LUMA Foundation, Arles (2012) ; Performa 09, New York (2009).

Ses œuvres ont fait l’objet d’acquisitions par de nombreuses institutions, parmi lesquelles le 21st Museum of Contemporary Art, Kanazawa ; Musée d'art moderne de Paris ; Musée National d'Art Moderne, Centre Georges Pompidou, Paris ; Dia Art Foundation, New York ; Fondation Louis Vuitton, Paris ; The Israel Museum, Jérusalem ; La Caixa Foundation, Barcelone ; Les Abattoirs, Toulouse ; M+ Museum, Hong Kong ; Mamco, Musée d’art moderne et contemporain, Genève ; Moderna Museet, Stockholm ; Museum of Modern Art, Rio de Janeiro ; Museo Nacional Centro de Arte Reina Sofía, Madrid ; Sammlung Goetz, Munich ; Solomon R. Guggenheim Museum, New York ; Tate Modern, Londres ; Van Abbemuseum, Eindhoven.

Nos expositions

Personnelles Collectives
Voir plus

Expositions extérieures


Dominique Gonzalez-Foerster

2 juillet — 5 septembre 2021
Secession - Vienne — Autriche


Dominique Gonzalez-Foerster

Dominique Gonzalez-Foerster, Helen & Gordon / Marienbad électrique

27 juin — 7 septembre 2019
Opéra-Théâtre de Metz Métropole - Metz — France


Dominique Gonzalez-Foerster

Pynchon Park (Utopia/Dystopia. Part 1)

5 octobre — 6 février 2017
MAAT – Museum of Art, Architecture and Technology - Lisbonne — Portugal


Dominique Gonzalez-Foerster

Costumes and Wishes for the 21st century

31 octobre 2016 — 22 janvier 2017
Schinkel Pavillon - Berlin — Allemagne

Voir plus
Voir plus

Envoyer
Annuler